Carnet de bord du Hurd à Gulliver


3 mars 2005

Le 3 mars 2005 à la MCE, se déroulait une soirée Hurd avec Gulliver.
La seule machine disponible était Pistache, un brave Cyrix, dont même /proc/cpuinfo ignore la fréquence. Tout ce qu'on peut dire, c'est qu'il fonctionne à 99,94 bogomips, et 32 Mo de mémoire vive (update: 100MHz annoncés au boot).

Différentes méthodes sont possibles pour installer le hurd. Cette machine ne bootant pas sur CD-Rom, nous avons choisi d'utiliser la méthode proposée par un paquet de la debian, cross-hurd (http://www.debian.org/ports/hurd/hurd-install).
La machine disposant déjà d'une debian fonctionnelle, cette installation se déroule de la manière suivante:

- nous avons installé un second disque dur (/dev/hdd), monté sur /root/jail

- puis nous avons installé le paquet (apt-get install cross-hurd)

- il ne restait plus qu'à lancer cross-hurd en ligne de commande. Ce programme permet d'installer dans la partition cible l'ensemble des fichiers nécessaires à l'installation de hurd et à sa première exécution

- L'étape suivante consiste à modifier la configuration de grub.
On ajoute à la fin du fichier l'entrée suivante:

title GNU (also known as GNU/Hurd)
root (hd2,0)
kernel /boot/gnumach.gz root=device:hd3s1 -s
module /hurd/ext2fs.static –multiboot-command-line=${kernel-command-line} –host-priv-port=${host-port} –device-master-port=${device-port} –exec-server-task=${exec-task} -T typed ${root} $(task-create) $(task-resume)
module /lib/ld.so.1 /hurd/exec $(exec-task=task-create)

Quelques explications:

  • -s pour un démarrage en single mode
  • hd2 et hd3: tous les éléments ne comptent pas les disques de la même manière…
  • on retrouve ces lignes, modulo les variations liées au système, dans la documentation de grub (dee mémoire, /usr/share/doc/grub)

- puis on reboot (sous hurd :)), et on lance ./native-install. Il décompacte et installe alors un ensemble de paquets.

- après cette première étape, hurd demande de rebooter.

- après ce nouveau redémarrage, une nouvelle fois on relance la ./native-install. Il décompacte de nouveau des paquets (ça prend du temps sur une machine de cette âge).

  • Jusqu'à présent, les étapes précédentes n'étaient pas trop lentes. Mais celle-ci est assez lente. Cela fait bien 10 minutes que ça tourne, j'ai même eu le temps de rattraper mon retard dans la saisie de ce carnet de bord (il est 21h01).
  • 21h10: la libc est en train de s'installer (20h16: fin de l'install de la libc)
  • 21h24: on est rendus à u
  • 21h25: configuration de la timezone
  • 21h26: le disque ne fait plus aucun bruit…. C'est suspect… Il s'est arrêté au setup de passwd… Donc reboot…
  • Après le reboot, il demande de lancer sysopts –writable parce que le disque n'a pas bien été démonté. Le disque étant en readonly, cette commande ne fonctionne pas. Nous avons choisi de contourner le problème en redémarrant.Il repose la même question. On doit donc trouver la manière de faire fonctionner fsck, et notamment trouver le nom du device.

On choisi donc de redémarrer sous linux afin de passer fsck sur la partition ( :'( c'est pas drôle, planter pendant l'install…)

  • 21h41: sous linux, démontage de la partition, puis fsck… Va-t-on tuer les pauvres petits translators qui habitent sur ce joli disque dur?
  • 21h46: reboot sous hurd, puis on relance ./native-install, en espérant que tout va être repris correctement… Il semble tout reprendre depuis le début sans se rendre compte qu'il avait déjà presque fini.
  • 22h05: passwd est passé!!! \o/
  • on configure dpkg en low, pour tout comprendre!! Malheureusement, il s'est rendu compte qu'il avait commencé à installé certains trucs, et on va tenter de reforcer le dpkg: /usr/bin/dpkg –configure -a … Rien ne marche (PATH vide!?!). On tente apt-get upgrade pour finir l'installation… Et la machine replante!!!
  • 22h10: Rebelotte, on redémarre sous linux, pour le fsck… >:(
  • 22h21: On redémarre hurd, et hop re-./native-install. Cette fois, il semble repérer qu'il avait fait du boulot… Il reprend tranquillement son boulot.
  • 22h41: Rebloquage, et donc redémarrage sous Linux pour le fsck… et on redémarre. Et là, c'est le drame: même en single-user, il ne redémarre pas, et fait un panic!!!!


L'étape qu'on a jamais atteint:
- Configuration du network:
settrans -fgap /servers/socket/2 /hurd/pfinet -i eth0 -a a.b.c.d -g e.f.g.h -m i.j.k.l


Conclusions:

  • on abandonne pour ce soir
  • on ne verra pas le hurd ce soir
  • penser à avoir une machine suffisamment rapide pour ne pas y passer la nuit, mais pas trop récente pour être supportée.
 
carnet_de_bord_du_hurd.txt · Dernière modification: Le 16/10/2007 à 18:31 par migrate-to-doku     Haut de page
Recent changes RSS feed Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki Design by Chirripó