[Date Prev][Date Next][Thread Prev][Thread Next][Date Index][Thread Index]

Re: [gulliver] Économies d'énergie et informatique libre


From David Fort <popo dot enlighted at free dot fr>
Subject Re: [gulliver] Économies d'énergie et informatique libre
Date Sun, 4 Dec 2016 16:25:56 +0100

Le 03/12/2016 à 16:07, Matthieu Giroux a écrit :
Le 30/11/2016 à 21:21, Laurent Hamon a écrit :
Bonjour,

Je rebondis sur le message de Vincent au sujet des "économies d'énergies" via l'informatique libre.

Très concrètement, depuis le début du mandat (municipal et métropole), je suis à la recherche d'une solution libre afin de disposer d'une remontée d'information concernant la partie énergétique des ordinateurs et gestion de la veille, réduction de l'horloge en cas d'inutilisation etc... en Open Source. Une solution robuste, facilement déployable et administrable. Mais en vain, je ne trouve rien. Uniquement des logiciels propriétaires. Ville et Métropole, c'est à peu près 5000 ordinateurs minimum.
Si quelqu'un à une idée, je suis preneur. S'il n'y a rien, je suis prêt à étudier le financement du développement d'un produit, 100% Libre (avec d'autres collectivités aussi).

De même, au sein de la Ville/Métropole, j'ai demandé à revoir la politique d'équipements afin d'acquérir des PC moins énergivores. Les services ont testés plusieurs solutions en situation réelle et effectués des mesures. Nous avons retenus de "petits PC" identiques en terme de puissance aux ordinateurs classiques. Le renouvellement est en cours au fur et à mesure des besoins. Le résultat est que nous divisons entre 5 et 7 la consommation.

Si cela nous intéresse, nous pourrions échanger sur le sujet car je pense que nous pouvons aller encore plus loin.
D'autant que nous avons adopté la "Charte Verte du Numérique". Entre autre, elle vise à réduire de 30% notre énergie sur l'utilisation des TIC.

D'autre part, je vous annonce que ce matin, la Ville de Rennes (et sa métropole) vient de recevoir le label "Territoire Numérique Libre" (niveau 4). C'est un premier pas pour la suite et un encouragement pour franchir les niveaux.
Pour info, j'ai fait introduire la notion du Libre dans l'ensemble de la politique "système d'information" de la Ville et de la Métropole. C'est passé un peu inaperçu. C'est expliqué dans le document "Rapport Budgétaire" (page 117).

Si la partie énergétique vous intéresse (ou autre domaine), nous pourrions programmer une rencontre pour évoquer ensemble ce qu'il serait possible de faire.

Bonne soirée,
Bonjour,

Pour créer vite des logiciels de gestion, c'est à dire des logiciels liés aux données, il existe le format BPMN 2.
[...]

Le Byte-Code Pascal est plus rapide que le Byte-Code Java. Si vous trouvez du BPMN 2 sur Windows, Android, iOS voire sur Linux en exécutable binaire ou en Java

C'est la deuxième fois que je lis cette phrase qui me semble n'avoir aucun sens. Par définition, la rapidité d'un byte-code ne peut être évaluée qu'à partir de son interpréteur, c'est donc bien la rapidité de l'interpréteur qui est mesurée. En fait je ne vois pas vraiment de moyen de pouvoir classer les bytecodes en terme de rapidité, car sur les supposés désavantages d'un bytecode, on pourra toujours arguer qu'il suffit de faire un meilleur interpréteur.
Je peux me tromper mais la dernière fois que j'ai regardé, les compilateurs pascal créait du code natif, et pas du byte-code. On peut imaginer qu'un test bytecode Java vs code pascal serait beaucoup plus lent sur une javacard (car le code natif du pascal devrait être interprété en java).

As-tu des chiffres avec des vrais tests pour appuyer tes dires ? Sinon l'hypothèse rationnelle c'est de considérer que le pascal n'est pas plus rapide, dans des proportions significatives, que le Java.

Cordialement.