[Date Prev][Date Next][Thread Prev][Thread Next][Date Index][Thread Index]

Gullibeauf


From Frederic Lehobey <Frederic at Lehobey dot net>
Subject Gullibeauf
Date Tue, 19 Feb 2013 22:51:59 +0100

Chers Valérie-Emma et membres du CA de Gulliver,

Valérie-Emma Leroux <aragornml at follepensee dot net> (2013-01-28 10:51:44) :
> Le 28/01/2013 01:26, Frederic Lehobey a écrit :

> >   Je ne peux qu'approuver totalement, sachant qu'il y a un autre terme
> >(de 4 lettres commençant par G et finissant par K) tout aussi stupide
> >et stigmatisant que « Mme Michu » qui me donne autant de boutons que
> >t'en donne « Mme Michu ».
> 
> Le terme geek n'a absolument pas le potentiel péjoratif de Mme
> Michu. OK, il l'avait au départ, mais ceux qui se sentaient visés
> ont su escamoter la partie « personne renfermée » pour ne garder que
> la partie « extrêmement pointue dans un domaine précis ».
> Quand tu vois l'ampleur de ce qu'on désigne actuellement comme «
> culture geek », par exemple telle que présentée dans des émissions
> comme « Plus ou moins geek », on est loin de quelque chose de
> stigmatisant.

  C'est l'usage qui fait ou non la stigmatisation.

  Lorsque des imbéciles stigmatisent les geeks, je suis auprès des
geeks.

  Lorsque des (prétendus) « geeks » stigmatisent Mme Michu, je suis
auprès de Mme Michu.

> Mme Michu n'a pas eu l'occasion de défendre de la même façon la
> signification liée à l'expression qui la concerne.

  C'était l'objet même des ateliers GulliMichu qui cherchaient, par
dérision, à contrebalancer la stigmatisation dont fait (faisait ?)
l'objet Mme Michu au sein de cette association.

> >J'ai eu l'immense déplaisir et déception de
> >voir, pendant des mois, ces termes utilisés dans la communication
> >*publique* de Gulliver (voir message joint).
> 
> Là tu marques un point, j'avais complètement zappé (lisant en
> diagonale tes courriels vengeurs et étant indisponible à l'époque)
> que ce terme avait été utilisé officiellement dans la communication
> de Gulliver.
> Je le déplore vivement (et en suis attristée).
> Néanmoins l'erreur est humaine, c'est toi qui persévère (je te
> laisse trouver l'adjectif qui t'est donc applicable).

  J'aurais préféré te voir ainsi que le reste du CA aussi prompte à
réprouver l'utilisation qui était faite de « Mme Michu » dans la
communication publique de Gulliver autour des soirées « GulliGeeks »
qu'à modifier la page du wiki des ateliers GulliMichu.

> >   Je ne m'en suis toujours pas remis et tant que ces deux termes
> >stigmatisants seront utilisés sur le wiki de Gulliver,
> 
> Je réfute le côté stigmatisant du mot geek.

  C'est son usage qui est stigmatisant. Quand Gulliver invite, pour
les soirées « GulliGeeks » à « laisse[r] Mme Michu à la maison », je
crois que nous sommes très loin de « la promotion, la découverte et
l'échange autour des œuvres libres » (article 2 des statuts de
Gulliver). Est-il nécessaire de souligner le mépris, la goujaterie, la
muflerie, la beauferie de ce message navrant (ainsi que ceux, du même
acabit, qui l'ont suivi) ?

> En outre, on ne va pas refaire l'histoire, les soirées gulligeek ont
> eu lieu pendant plusieurs mois, elles ne vont pas disparaître du
> wiki.

  « Les erreurs sont dans l'historique. » C'est le principe même du
wiki.

> >j'organiserai
> >des ateliers GulliMichu
> 
> Personnellement, je m'oppose à ce que tu continues à utiliser ce
> terme et à polluer la communication de l'asso qui comprend déjà des
> permanences thématiques et des ateliers, c'est bien suffisant comme
> termes.

  « bilan négatif, confusion avec la permanence, défaut de
communication »¹

  Heureusement que la communication publique de Gulliver n'a pas été
polluée par quoi que ce soit d'autre ces derniers mois...

  En principe, j'aurai préféré attendre l'avis du CA (plutôt que le
tien seul) sur mon utilisation de GulliMichu pour désigner (par
dérision) des ateliers, en semaine, accessibles et ouverts à
tous. Mais je n'ai plus cette patience.

> Par ailleurs, j'attends avec impatience ton atelier d'avril, je ne
> sais pas à combien d'années remonte la dernière fois que tu as fait
> quelque chose de concret pour Gulliver (et c'est dommage, tu y
> apportais quelque chose autrefois).

  Je pense que cette remarque est totalement déplacée.

  La disponibilité n'a rien a voir avec l'engagement ou la pertinence
de propos sur le fond. Ce n'est pas parce quelqu'un s'agite ou est
très disponible (j'ai quelques exemples récents dans Gulliver) que
cela lui donne le droit de faire plus de bêtises ou de raconter
n'importe quoi. En praxicratie chacun est comptable de ses actes.

  Mais je vais y répondre quand même :

    - j'ai fait adhérer Gulliver à la MCE ;
    - j'ai introduit Gulliver au sein de la Fête de la science ;
    - j'ai contribué à introduire Gulliver au sein d'Ille et Bio ;
    - j'ai introduit Gulliver au sein du (défunt) salon « Vivre et
Consommer Autrement » ;
    - j'ai tenu de nombreuses permanences (surtout à partir de 2007
lors de l'arrivée des permanences à la MCE) ;
    - j'ai contribué à l'introduction d'OSM au sein de Gulliver ;
    - j'ai participé à diverses manifestations publiques de
l'association.

Désolé de m'être si souvent aussi lourdement trompé.

> >à destination des stigmatisés qui n'étaient
> >pas les bienvenus, pendant quelques mois, à certaines soirées de
> >Gulliver.

  Par contre, tu as tout à fait raison sur mon éloignement croissant
de Gulliver :

    - à partir du 5 novembre 2010 (destruction accidentelle du disque
dur de Pistache en ma présence) j'ai cessé de toucher au matériel de
Gulliver: je trouvais amusant de n'apporter qu'une contribution
immatérielle (sous forme de partage de savoirs) à l'association ;

    - à partir du 21 mai 2011², j'ai préféré rester à la maison auprès
de Mme Michu plutôt que « de permettre à une bande de copain de se
retrouver, de geeker, de rigoler, de faire des blagues de cul en
buvant de la bière. » (superbe programme³ !) ;

    - à partir du 30 novembre 2011 et le refus d'examiner ma demande
(j'avais largement exposé tous mes arguments sur cette liste) en CA
(http://gulliver.eu.org/conseil_dadministration_novembre_2011) j'ai
cessé de le fréquenter ;

    - à l'automne 2012 et devant la persistance des soirées
« Gulligeeks » j'allais démissionner du CA lorsque l'abandon de ces
soirées a été débattu puis décidé. Ça m'a redonné de l'espoir (et je
l'ai dit ici même) : il allait de nouveau être possible de s'amuser de
façon ouverte et accueillante au sein de Gulliver.

    - la censure fin janvier 2013 sur le wiki de la page des ateliers
GulliMichu et l'approbation silencieuse de cette censure par la CA
(tout comme le CA avait auparavant silencieusement approuvé la
communication méprisante et sexiste autour des soirées « Gulligeeks »)
ont achevé de me convaincre que je n'avais plus rien à faire au sein
de Gulliver.

> C'est uniquement ta surinterprétation d'un message qui a d'ailleurs
> été rapidement corrigé, comme se sont évertués à te l'expliquer tous
> ceux qui ont arrêté de te lire depuis.

  À ma connaissance, les messages (que je juge pathétiques et
détestables) de communication officiels et publics de Gulliver passés
sur gulliver-annonces@ pour annoncer les soirées « Gulligeeks » n'ont
à ce jour été ni désavoués (par le CA) ni corrigés (sur
gulliver-annonces@). Pas plus que n'ont été corrigées les annonces de
ces soirées sur l'agenda du libre.

> >   Il ne faut pas chercher très loin la source de l'usage :
> >
> >     http://gulliver.eu.org/ml-archives/mars-2009/msg00080.html
> 
> Je ne vois pas pourquoi tu cites ce message. Se revendiquer comme
> geek, je ne vois pas où est le problème.

  Il s'agit d'une citation tronquée qui déforme et dénature totalement
mes propos. Une méthode digne des meilleurs OPJ français !

  Mes propos originels étaient les suivants :

« Il ne faut pas chercher très loin la source de l'usage :

    http://gulliver.eu.org/ml-archives/mai-2011/msg00036.html
    http://gulliver.eu.org/ml-archives/mars-2009/msg00080.html

qui a été amplement repris par les habitués de la permanence :

    http://gulliver.eu.org/ml-archives/mai-2011/msg00047.html
    http://gulliver.eu.org/gulli_geeks »

  Il va de soi que je visais très spécifiquement ce message :

    http://gulliver.eu.org/ml-archives/mai-2011/msg00036.html

que j'imagine il faut lire avec ironie (sinon, je plains bien
sincèrement son auteur) dans la peinture minable et caricaturale qu'il
fait du « geek » (au sein desquels il croit se compter !). Pour ma
part, bien que je ne souhaite pas donner de définition à « geek », je
préfère les personnes qui ont cette vision-là :

http://www.framablog.org/index.php/post/2013/02/05/geeks-libertes-publiques-coleman

  Tu remarqueras, chère Valérie-Emma, que depuis ce message de mai
2011 (qui m'a déçu et outré) j'ai adopté le même niveau d'ironie (et
de mépris) dans ma communication à l'égard des (prétendus) « geeks »
de Gulliver. Il ne semble pas, par tes dires, que, dans Gulliver,
l'ironie soit identiquement appréciée selon d'où qu'elle vienne. Ça
n'est vraiment pas horizontal.   :)

  Pour finir, je me souviendrai avec plaisir d'Olivier avec son Hurd,
des permanences avec Michèle et sa Debian Sid, de Michaël et Patrick
avec leurs *BSD, de Gwen à la fête de la science, de Gilbert à
Ille-et-Bio, de Gilles pour sa maintenance héroïque de Tuxinette, de
Nono pour OSM, de Jean-Marie pour son logo, de David, Sylvain et
Thomas pour leurs exposés, d'Étienne pour Papillon et Carte Ouverte et
de bien d'autres et de bien plus encore.

  Plus généralement, je remercie tous ceux qui au cours de mes 13 ans
dans Gulliver m'ont appris quelque chose. Je leur dois beaucoup et
sans eux je ne serais pas celui que je suis devenu. Je tâcherai de
continuer à partager en retour mes connaissances avec d'autres.
Ailleurs.

  Je vais cultiver d'autres jardins.

Librement,
Frédéric Michu

1. http://gulliver.eu.org/conseil_dadministration_octobre_2012
2. http://gulliver.eu.org/ml-archives/mai-2011/msg00047.html
3. http://adainitiative.org/2013/01/ending-sexism-in-hacker-culture-a-work-in-progress/
et
http://www.framablog.org/index.php/post/2013/02/08/9-tabous-open-source
(point 5) en français.