[Date Prev][Date Next][Thread Prev][Thread Next][Date Index][Thread Index]

Re: [gulliver] Fonctionnement horizontal (toujours)


From Frédéric Lehobey <Frederic dot Lehobey at free dot fr>
Subject Re: [gulliver] Fonctionnement horizontal (toujours)
Date Thu, 2 Oct 2003 22:24:33 +0200

Salut Mathieu,

> Gulliver, c'est aussi du temps libre, donc du plaisir. Le plaisir en 
> marche forcée, c'est une idée qui ne me plait pas.

  Entièrement d'accord.

> Ce qui est à mon avis plus important, c'est de bien montrer que le 
> bureau n'est pas une instance supérieure indétronable, qu'il n'y a pas 
> de notables, que toutes les actions sont les bienvenues, que tout le 
> monde peut agir librement pour faire avancer l'association.
> Une idée : tu balances un mail par semaine qui redonne les statuts avec 
> marqués en gros : "Gulliver est ce que vous en faites : agissez".

  Le bureau a toujours fourni son soutien logistique à toute action de
la part des membres. Ne je me rappelle pas de refus ou de
blocage. S'il y en a eu, que les lésés se manifestent : la future AG
est l'occasion de tirer tous les bilans.

> Autre problème : par ce système, des gens non-impliqués vont pouvoir 
> peser sur les décisions des gens impliqués sans se bouger les fesses. 
> C'est bien, tu me diras, on simplifie la démocratie. Mais tout le monde 
> ne va pas subir les conséquences du vote. Si tu demandes aux gens de se 
> *déplacer* (c'est déjà une forme d'implication), alors tu auras les gens 
> vraiment impliqués dans le processus de décision parce que justement 
> ceux-là *agissent et subissent*. Je suis sûr que si tu poses la question 
> "voulez-vous une install party par semaine ?" tu auras un OUI massif. 
> Sauf que... c'est impossible à tenir. Si tu poses la question en CA, la 
> réponse sera différente.
> 
> Bref, le bureau, le CA, les membres, c'est une organisation surement 
> imparfaite, mais qui permet de fonctionner.

  Ce qui permet de fonctionner, c'est l'implication de membres dans le
fonctionnement de l'association. Le statut (bureau, CA, membre) n'a, à
mon avis, aucune importance : autant le rendre explicite.

  Tes remarques ci-dessus me poussent au développement suivant :

    - le (développement du logiciel) libre est horizontal (tout le
monde peut contribuer/participer),

    - le libre n'est pas démocratique : il y a pas de décision
collective sur les orientations à suivre (Linus développe le noyau
dans la direction qui lui plaît, RMS décrète tout seul de promouvoir
des documentations non-libres, etc...). Même, en général, le
« pouvoir » (disons la notoriété) est proportionnel à la contribution
(« le code prime »).

  Quel fonctionnement pour Gulliver donc ? À mon avis, horizontal ET
démocratique. Mais on peut aussi faire ni horizontal, ni
démocratique... c'est juste un (libre) choix d'organisation.

Librement,
Frédéric

---- Liste gulliver ----
Se désinscrire, mailto:gulliver-unsubscribe at listes dot gulliver dot eu dot org
GULLIVER,       http://gulliver.eu.org/