Ceci est une ancienne révision du document !


Le Libre et moi

J'ai commencé à vraiment découvrir l'informatique à l'ère de MS-DOS 6.22.

Comme beaucoup, j'ai commencé l'informatique par les systèmes propriétaires. À cette époque, je n'aimais déjà pas beaucoup les produits de Microsoft, Windows 95 n'a d'ailleurs jamais voulu s'installer sur mon PC ;-). Cette aversion n'avait rien à voir avec la liberté, je ne savais même pas que ça pouvait exister en informatique, mais plutôt avec la mauvaise qualité technique des produits et avec cette impression gênante de ne pas maîtriser ce que j'utilisais. Pour terminer, je n'ai jamais aimé « faire comme tout le monde » et c'est encore vrai aujourd'hui ;-)

Ces raisons m'ont amené à découvrir d'abord Linux puis les logiciels libres.

En 1996, j'ai découvert Linux par hasard, je dis Linux parce que je ne savais pas qu'il y avait du GNU dedans. Pour moi, à cette époque, c'était un Unix gratuit développé par des étudiants. Pour avoir un Unix à la maison et pouvoir travailler continuer les travaux pratiques, un collègue et moi avons installé Linux sur nos machines, Slackware d'après mes souvenirs. Après des heures à jouer au grille-pain (c'est-à-dire passer les disquettes dans le lecteur), l'environnement graphique ne fonctionnait pas à cause car il n'y avait pas de pilote pour la carte vidéo. Cette première installation est restée juste quelques semaines (jours ?) sur mon disque et ne m'a pas appris ce qu'était le Libre.

En 1998, Linux faisait de plus en plus parler de lui et je m'y intéressais. J'ai fini par commander une Redhat 5.0 vendue par les Logiciels du soleil. C'était la première fois que j'utilisais réellement GNU/Linux (en dual boot avec un OS captif). Cette distribution et Internet qui commençait réellement à s'implanter en France m'ont permis de découvrir GNU/Linux et le logiciel libre en général.

Petit à petit, j'utilisais de plus en plus de logiciels libres toujours avec Redhat. Puis, mécontent de Redhat 8.0, j'ai installé la distribution que l'on disait réservée aux connaisseurs : DEBIAN. Le mythe n'était pas justifié. C'est grâce à DEBIAN et aux avancées du logiciels libres « grand public » (Mozilla, OpenOffice, etc.) que j'ai fini par supprimer le double boot pour ne garder que des logiciels libres.

Pour résumer, je suis d'abord passé au Libre pour l'aspect technique et « underground », ce n'est que bien plus tard que je me suis attaché aux libertés apportées par les logiciels Libres. Aujourd'hui ma démarche est différente, c'est parce que les logiciels sont libres que je les utilise. Les choix techniques, la stabilité, l'ergonomie sont discutables. Des produits propriétaires rivalisent et parfois même dépassent leurs équivalents libres. C'est souvent un vaste débat entre entre informaticien. Au delà de ce débat stérile, un point n'est absolument pas discutable : la liberté. À la question : « Pourquoi utiliser des logiciels libres ? », je répondrais simplement : « Parce qu'ils sont libres ! ».

 
sylvain_collilieux.1329945812.txt.gz · Dernière modification: Le 22/02/2012 à 22:23 (modification externe)     Haut de page
Recent changes RSS feed Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki Design by Chirripó