Ateliers


5 décembre 2009:: Présentation Rakarrack et la gestion du MIDI
Voici le la version PDF de la présentation : Présentation-AG.pdf


Liens


Musique

LinuxMAO : un site en français sur les logiciels GNU/Linux et la MAO. Les personnes qui l'animent sont fort sympathiques et plutôt très compétentes (je trouve).
En revanche, le site est mal organisé, lent et les forums illisibles.

mdesigner : il s'agit du site de Gilles que certain-e-s connaissent à Gulliver. Orienté formation multimédia en général.

Le wiki de linuxaudio.org : une mine d'information sur les logiciels disponibles, des tutos et, petit plus, chaque fois que c'est possible, une photo d'écran qui permet de voir à quoi ressemble le logiciel. Cela peut paraître superflu mais ça ne l'est pas du tout : parfois, le descriptif du logiciel n'est pas du tout clair pour le/la non-initié-e. Une photo permet de voir où on met les pieds.
Par ailleurs, il y a une partie liens qui mènent vers énormément de ressources (samples libres, partition,...)

Linux-audio.org : pendant un bout de temps, ce site a été LA référence en matière de recensement de logciels libres liés à l'audio. Son auteur le met un peu à jour de temps en temps. Il est intéressant de s'y perdre.

Active Sunn : un site généraliste en français et dont l'auteur recense pas mal de nouveautés concernant la MAO. ATTENTION : les ressources présentéés ne sont pas forcément libres, beaucoup le sont néanmoins.

Rakarrack : un processeur d'effet, plutôt orienté guitare.

Rosegarden : un arrangeur/séquenceur/éditeur de partition/… bref un mastodonde que vous avez peut être pu entr'apercevoir le 5 décembre.

Datentraeger Cette page liste du matériel audio testé sous linux.

Ma vie et GNU/linux (et les ordis)


Un enfant ou presque...

J'ai eu l'immense privilège d'avoir un atari 520 st : je jouais en 16 couleurs et je dessinais en 512 couleurs et utilisais mon premier tracker. Je modifiais aussi quelques programmes en GFA Basic. Bref, j'étais heureux.
Puis l'Atari a disparu et un truc très moche est apparu mais qu'il fallait avoir : le PC.
J'ai refusé : resté avec mon atari (je l'ai toujours dans mes placards d'ailleurs) et à la fac, je tapais mes cours et mes devoirs avec une machine à écrire automatique.

La fac, Unix et linux

Mais à la Fac, j'entrais en deuxième année et rencontrais un groupe d'étudiants sympas dont un bulgare qui nous a présenté, dans la salle info de l'UFR, de très étranges machines…
Il s'agissait, à première vue d'énormes téléviseurs[1] d'où sortaient un clavier et une souris. En approchant, il apparaissait que les écrans étaient posés sur des dalles de 3 cm d'épaisseur dont notre ami de l'Est nous dit quelques mots : “Là, il n'y â qu'une cârrrtt grrraphik et une cârrrtt rrrêzô qui communique avec le serrrveurr à partir duquel on lance X” Et d'autres choses aussi certainement, mais je devais déjà dormir debout.
C'est à cette époque (1996/97) que j'ai commencé à m'appeler shamon et à devoir retenir des suites de caractères incompréhensibles.
C'est aussi à ce moment que, à l'aide d'un système unix propriétaire je crois, j'ai découvert l'Internet : la navigation, l'élaboration de page html, le courrier électronique, le chat et ses LOL [2], la pornographie.
Et puis dans la salle, il y avait aussi quelques PC sous windows sur lesquels quelqu'un avait installé DukeNukem3D : j'ai compris plus vite comment ça marchait, j'ai beaucoup joué et finalement j'ai acheté un PC windows 95.
J'ai un jour surpris une discussion où j'apprenais que Linux c'était mieux que windows. Ca ne me paraissait pas très clair mais j'étais curieux. J'ai demandé si c'était possible d'installer linux (ou disait comme ça à l'époque) sur mon ordi.
Invariablement, mon bulgare préféré me répondait : “tou achêtes les pizzâs et la bierrr et tou te prépârr à une nuit blanche”
Perplexe, je retournais tout aussi invariablement éclater de l'alien à duke nukem. Mais c'était le premier contact

La traversée du désert et l'animation multimédia

En fait, ni mes études, ni les petits boulots que j'exerçais n'avaient de lien avec “les ordis” : j'ai gardé mon pentium 100 de l'époque jusqu'en 2002, année où je suis rentré en formation d'animateur multimédia.
Durant la formation, j'ai été initié petit à petit aux alternatives libres qui existaient et aussi à GNU/Linux dont je voyais d'abord l'aspect gratuit ou peu cher avant de comprendre le concept de libre.
Très vite, mon ordi windows n'a plus tourné qu'avec des logiciels libres : il n'y avait plus que l'OS de non-libre.
Mais comme j'étais novice en informatique -bien que précocement exposé- mes installations de GNU/linux (mandrake à l'époque) se soldaient souvent par un échec à l'installation ou à la configuration par exemple).
J'ai été à une install party de Gulliver pendant la canicule de 2003 et j'ai découvert que certains membres de l'association échappait visiblement aux rayons néfastes de l'astre de lumière – je veux dire que j'avais devant les yeux les seuls personnes au monde à ne pas avoir de coup de soleil ou la moindre trace de bronzage. Fred L m'a fait faire des apt-get et des apt-cache pendant deux heures. Et puis je suis parti en courant porter plainte immédiatement.
Depuis, je ne vais plus à la plage, j'ai un peu amélioré ma vitesse de frappe et je parle martien moi aussi.

[1] Au moins 18, 19 ou 20 pouces (je n'ai jamais su), ce qui était vraiment énormissime par rapport aux 14 ou 15 pouces des pc de l'époque.
[2] Ca donnait à peu près ça :
shamon: What does “lol” mean ?
K€viN666 : lol !
pRon*: lol !
NY..::SuKK$: LOL
shamon : So ?

 
sylvainh.txt · Dernière modification: Le 29/07/2010 à 20:52 par migrate-to-doku     Haut de page
Recent changes RSS feed Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki Design by Chirripó