logo Gulliver

RadioLaser

PagePrincipale :: ReglesDeFormatage :: DerniersChangements :: DerniersCommentaires? :: ParametresUtilisateur :: :: Vous êtes ec2-18-204-227-117.compute-1.amazonaws.com

Radio Laser


Chroniques mensuelles sur Radio Laser 95.9 Mhz (bande FM) http://www.radiolaser.fr/


Où ?


À Guichen, Espace Galatée : http://www.openstreetmap.org/?mlat=47.9644&mlon=-1.7953&zoom=17&layers=M

Sujets des futures chroniques



Chronique 011 du mardi 7 février 2012 18h20

Papier préparatoire (auteur Gilles Lamiral, oeuvre libre) fourni à l'animateur Antoine :
===== RadioLaser Chronique 011 =====
mardi 7 février 2012 18h20
Thème : Scribus

==== Scribus qu'est-ce que c'est ? ====

C'est un logiciel de de PAO, Publication Assistée par Ordinateur.
Cela sert donc à faire des publications, des feuilles de choux, des journaux, des livres.
Le nom vient du latin scribere écrire.

==== Scribus en ce moment ? ====

La version 1.4 vient de sortir le 1er janvier de cette année, une nouvelle version majeure,
plus de 2000 corrections et nouveautés.

==== Quelques chiffres  ====

Age : 12 ans, premières lignes en décembre 2000, 1ere version majeure 1.0 en 2003. 

Nombre de téléchargements : 1,2 million pour la version majeure précédente 1.3.3.x

==== Projets réalisés avec Scribus ====

 - Le journal Le Tigre (www.le-tigre.net)
 - GuGu écrit en Anii, une langue locale d'Afrique de l'Ouest.
 - Toutes les alphabets sont supportés (grâce à l'utilisation d'Unicode), Chinois, Arabe, Russe etc.
 - des milliers d'autres projets utilisent Scribus.

==== Comment cela  a commencé ? ====

 Franz Schmid a commencé le projet seul (2000) et l'a publié rapidement.

==== Qui finance  ? ====

Les dons, les sponsors.

==== Qui contribue ? ====

Une équipe internationale recrutée au grès des volontaires.

==== Quand, comment et où commencer ? ====

 - Téléchargez Scribus sur www.scribus.net (Windows, Linux ou Mac)
 - Des tutoriels en français 
 - Quelques livres en librairie
 - Quelques ateliers organisés de temps en temps par Gwen à Gulliver.


==== Gulliver ====
Association de promotion des oeuvres libres sur l'Ille et Vilaine.
Permanence ouverte à tous tous les vendredis soir à partir de 19h30,
81 boulevard Albert 1er à Rennes


Chronique 01X du lundi x 2012 18h20

Papier préparatoire (auteur X, oeuvre libre) fourni à l'animateur Antoine :
===== RadioLaser Chronique 01X =====
Lundi 2012
Thème :
==== qu'est-ce que c'est ? ====
==== Quelques chiffres  ====
Age
Nombre de téléchargements
==== Projets frères ====
==== Comment cela  a commencé ? ====
==== Qui finance  ? ====
==== Qui contribue ? ====
==== Quand, comment et où commencer ? ====
==== Gulliver ====
Association de promotion des oeuvres libres sur l'Ille et Vilaine.
Permanence ouverte à tous tous les vendredis soir à partir de 19h30,
48 boulevard Magenta à Rennes, entre les Champs Libres et la gare.



Chronique 010 du lundi 9 janvier 2012 18h20


Papier préparatoire (auteur X, oeuvre libre) fourni à l'animateur Antoine :
===== RadioLaser Chronique 010 =====

Lundi  9 janvier 2012
Thème : OpenOffice et LibreOffice

==== OpenOffice et LibreOffice qu'est-ce que c'est ? ====

OpenOffice et LibreOffice sont deux suites bureautiques libres comprenant chacune 6 logiciels libres
- un traitement de texte
- un tableur
- présentation
- un logiciel de dessin vectoriel
- un moteur de base de données
- un éditeur de formules mathématiques

==== Quelques chiffres  ====

Age d'OpenOffice : 10 ans (version actuelle stable 3.3)
Age de LibreOffice : 1 an (version actuelle stable 3.4.5)

Nombre de téléchargements entre 50 et 100 millions par version majeure.

==== Projets frères ====

- Oooforkids pour les enfants (version très simple d'usage)

==== Comment cela  a commencé ? ====

Stardivision développe et vend StarOffice
Sun achète Stardivision, distribue StarOffice gratuit pour faire de l'ombre à MSOffice
Sun lance OpenOffice en libre et y place des ressources internes
Oracle achète Sun et pourrit l'ambiance de travail OpenOffice
Fourche du projet avec LibreOffice
Oracle abandonne OpenOffice à la fondation Apache
Au final les deux projets sont en forme.

==== Qui finance  ? ====

Sun puis maintenant les dons, la fondation Apache.

==== Qui contribue ? ====

Les deux projets sont ouverts.

==== Qui utilise ? ====

Qui veux. Notamment la Gendarmerie Nationale, les députés.

==== Quand, comment et où commencer ? ====

http://fr.libreoffice.org/
http://www.openoffice.org/


==== Gulliver ====
Association de promotion des oeuvres libres sur l'Ille et Vilaine.
Permanence ouverte à tous tous les vendredis soir à partir de 19h30,
48 boulevard Magenta à Rennes, entre les Champs Libres et la gare.




Chronique 009 du lundi 5 décembre 2011 18h20

Papier préparatoire (auteur Gilles Lamiral, oeuvre libre) fourni à l'animateur Antoine :

===== RadioLaser Chronique 009 =====

Lundi 5 décembre 2011

Thème : Framasoft (et ses 10 ans)

==== Framasoft qu'est-ce que c'est ? ====

C'est un site internet francophone, un portail, consacré à la 
présentation et la promotion de logiciels libres fonctionnant 
sous Windows, Macintosh ou Unix, le tout dans un esprit de 
partage et de participation.

==== Quelques chiffres  ====

Framasoft a 10 ans.
L'annuaire comporte des notices sur 1579 logiciels libres.
136 tutoriels
311 articles dans la "Tribune Libre"
1 millions de visites par mois sur l'ensemble des sites du réseau.

==== Projets frêres ====

Framakey  : des clefs usb autonomes permettant de 
Framabook : des livres libres (une dizaine) disponibles aussi en papier.
Framadvd  : propose des DVDs (5 euros) remplies d'oeuvres libres
Framatube : des vidéos sur le libre
Framablog : des articles en tout genre dont le contenu est libre (CC-BY-SA).
Framagora : un forum d'entraide et de discussions sur le réseau Framasoft

"Frama" vient de Framanet (FRAnçais et MAthématiques en intraNET)

==== Comment cela  a commencé ? ====

Il y a 10 ans Alexis Kaufman, un professeur de mathématiques  
proposait un annuaire de logiciels libres ou gratuits pour Windows.
Le projet a évolué pour devenir en 2004 une association
de loi 1901.

==== Qui finance  ? ====

Les dons.

==== Qui contribue ? ====

Tous ceux qui veulent. Cela peut aller du simple commentaire
à l'écriture de tutoriel, de la traduction de de documents,
les tests des logiciels etc. Il n'y a pas besoin d'etre
informaticien pour participer.

==== Quand, comment et où commencer ? ====

http://framasoft.net/

==== Gulliver ====
Association de promotion des oeuvres libres sur l'Ille et Vilaine.
Permanence ouverte à tous tous les vendredis soir à partir de 19h30,
48 boulevard Magenta à Rennes, entre les Champs Libres et la gare.


Chronique 008 du mardi 14 juin 2011 17h45

Papier préparatoire (auteur ?, oeuvre libre ?) fourni à l'animateur Antoine :
===== RadioLaser Chronique 008 =====
Thème : La traduction de Logiciels libres
===== Gulliver =====
Parce que le libre c'est aussi participer et que tout le monde n'est pas forcément programmeur, 
on peut aider le libre en traduisant les documentations et les logiciels en français.
Jean-Phillippe est membre de Gulliver et président de l'association Traduc.org,
dont le but est de traduire des documentations et des logiciels libres en
français.
Patrice est membre de Gulliver, ainsi que de l'association Lanpower spécialisée sur les jeux libres. 
Patrice fait donc de la traduction de jeux. 

Considérations techniques:
La traduction d'un programme non préparé est difficile voir impossible : il faut fouiller dans le 
code source et repérer les chaînes en anglais pour les traduire. 
Exemple : le jeu Kobo Deluxe. (résultat, ce jeu pourtant assez vieux n'a jamais été traduit)
Dans certains cas les chaînes de caractères à traduire sont regroupées dans un fichier à part 
qu'il suffit de traduire. C'est le cas des jeu Armagetron, Cubosphère et Cultivation.
Le cas le plus général et le plus pratique est l'utilisation de la technique gettext qui produit 
des fichiers .po éditables par un éditeur commun ou par des outils spécialisés tels que poedit 
ou LoKalize : Cas des jeux Freeciv, Supertux 2

Pour traduire la documentation, là aussi plusieurs approches. Soit c'est un
simple fichier texte, soit on utilise gettext, soit on traduit le texte entre
des balises, qui décrivent la forme du document final, lequel est obtenu par
la conversion des balises en caractéristiques visuelles (l'exemple le plus connu
est le html, où des balises décrivent l'apparence d'une page Web). Les doc
sont parfois écrits par un équivalent du html appelé docbook.

Le processus de traduction est donc:
-récupérer le code source (qui est disponible puisque le logiciel est libre)
-traduire les fichiers de langue ou les documentations;
-renvoyer les fichiers traduits au groupe qui gère le projet par mail ou sur les forum
-celui-ci se charge de finaliser: générer le document final, intégrer au
logiciel, etc.
-avant de publier, il peut rajouter un processus de relecture de la traduction
par une personne distincte du traducteur.

Traduc offre un espace de rencontre entre les développeurs de logiciels et les 
traducteurs. Elle offre une structure permettant aux traducteurs de traduire
sans s'occuper de détails techniques et soutenus par une communauté active.
Elle s'occupe de projet transversaux, comme la traduction de logiciels dédiés
à l'accessibilité (brltty), d'environnements graphiques (gnome), les pages
de manuel et les guides pratiques.

Reste que, comme toujours, son dynamisme repose sur l'activité communautaire,
d'où la recherche permanente de contribution

Gulliver
Association de promotion des oeuvres libres sur l'Ille et Vilaine.
Permanence ouverte à tous tous les vendredis soir à partir de 19h30,
48 boulevard Magenta à Rennes, entre les Champs Libres et la gare.


Chronique 007 du lundi 23 mai 2011 17h45

Papier préparatoire (auteur Gilles LAMIRAL, oeuvre libre) fourni à l'animateur Antoine :
===== RadioLaser Chronique 007 =====

Thème : Wikipedia fête ses 10 ans à Rennes

==== Qu'est-ce que Wikipedia ? ====

C'est une encyclopédie libre.
Libre de quoi ?
Tout le monde peut utiliser le contenu de l'encyclopédie, 
copier, distribuer, modifier sa copie, redistribuer. 
Tout le monde peut modifier le contenu de l'encyclopédie
elle-même, corriger des articles, les modifier, ou
en créer de nouveaux.

http://www.wikipedia.org

==== Quelques chiffres sur Wikipedia ====

- 280 langues 
- 3 million 642 mille articles en anglais
- 1 million 107 mille articles en français
- 1 million 234 mille articles en allemand
- ...
- 12 langues régionales de france notemment le breton (35900 articles)
  basque, catalan, corse, picard, normand, arpitan, occitan, tahitien
  Breton http://br.wikipedia.org/

30 mille modifications par jour en langue française.
70 millions depuis le debut.
 1 million d'utilisateurs enregistrés
16 mille actifs (30 derniers jours)

==== Projets frêres ====

Wiktionnaire : http://fr.wiktionary.org/
Dictionnaire universel en toute langue (68000 entrées en français)

Wikimedia Commons : médiathèque en ligne (images, sons, vidéos, textes audio)

Wikinews : les actualités. 

==== Comment Wikipedia a commencé ? ====

Il y a un milliard de modifications, Wikipédia était créé.
En anglais le 15 janvier 2001, en français le 23 mars 2001.

==== Qui finance Wikipedia ? ====

Les dons des particuliers et de quelques entreprises.
Où va cet argent ? quelques employés permanents, machines
et infrastructure.

==== Qui contribue ? ====

Tous ceux qui veulent.

==== Quand, comment et où commencer ? ====

Techniquement le système est un wiki (mediawiki)

5 principes fondateurs pour écrire un article :
 - C'est une encyclopédie (pas de travail inédit ou d'opinion personnelle)
 - Neutralité. Citer les sources. Ecrire ce qui est vérifiable.
 - Libre (CC-BY-SA ou GFDL).
 - Cordialité.
 - Rien d'autre. Ouverture.

2 ateliers cette semaine à la cantine numérique 
- mercredi 25 mai à 18h30
- samedi 28 mai de 13h à 19h
Cantine numérique : derrière la Bibliothèque des Champs Libres 
46 boulevard Magenta à Rennes

Esposition d'une dizaine de panneaux au centre de Rennes toute
la semaine.

==== Gulliver ====
Association de promotion des oeuvres libres sur l'Ille et Vilaine.
Permanence ouverte à tous tous les vendredis soir à partir de 19h30,
48 boulevard Magenta à Rennes, entre les Champs Libres et la gare.



Chronique 006 du lundi 18 avril 2011 17h45

Papier préparatoire (auteur Sylvian Collilieux, oeuvre libre ?) fourni à l'animateur Antoine :
====== Firefox 4 ======

Chronique mensuel de Gulliver sur radio laser disponible en MP3.

===== de quoi parlons-nous aujourd'hui ? =====

  * de la sortie d'un logiciel libre : Mozilla Firefox en version 4


===== Firefox, à quoi ça sert ? =====

  * navigateur internet web libre
  * développé par la fondation mozilla
  * disponible pour Linux, Windows, Mac et android
  * sortie le 22 mars en version 4 avec qq nouveautés et améliorations



===== quelles sont les nouveautés de cette version 4 ? =====

==== les nouveautés dans l'interface ====

  * disponible en [[http://www.mozilla.com/en-US/firefox/all.html|84 langues]] dont officiellement le breton depuis la v4
  * plus de place pour les pages :
    * onglets au-dessus de la barre d'adresse
    * disparition de la barre de menu
      * apparition d'un boutons « firefox » pour accéder aux fonctions principales
    * disparition de la barre de statut
  * épinglage des onglets
  * groupe d'onglets : ctrl + shift + e

==== les nouveautés dans le moteur ? ====

  * lancement plus rapide
  * chargement des pages plus rapide
    * nouveau moteur javascript
  * video ogv et webm : plus de flash !
  * sync
    * synchronise marque-pages, historique, mot de passe et mêmes onglets
    * retrouver les onglets de son PC sur son téléphone
    * chiffrement par le navigateur
    * possibilité de s'auto hébergé
  * amélioration de la sécurité
  * do not track

==== quel succès Firefox rencontre-t-il ? ====

  * dimanche soir : presque 90 millions de téléchargements dans le monde dont 5 millions dans les 24 premières heures
  * 30% de part de marché dans le monde, Europe : 39,2 %, 152,7 millions d'utilisateurs
  * IE 45%,  Firefox 30%, Chrome 18 %, Safari 5,02%, Opera 1,97%
  * 2002 : 90% pour IE

==== comment le télécharger ? ====

  * [[http://www.mozilla-europe.org/fr/|mozilla-europe.org]]
  * Disponible pour
    * Linux
    * Windows y compris XP
    * Mac
    * Téléphone Android

==== avantage concret du libre dans le cas de firefox ====

  * exemple de la traduction
  * FF est disponible en 84 langues : dont le breton, le basque, etc.
    * MoFo produit FF en langue anglaise
    * la communauté traduit dans les autres langues
    * la MoFo intègre les autres langues

==== le futur de firefox ====

  * une nouvelle version tous les 3 mois environ : prochaine le 21 juin
  * « release early, release often » : moins de nouvelles fonctionnalités mais de nouvelles versions plus souvent


==== [option] Existe-il d'autres projets de la Mozilla Foundation ? ====

  * Client de messagerie : thunderbird
  * Pratique et simple à utiliser
  * Utilisé par la Gendarmerie ou le Minefi
  * Objet d'une prochaine chronique ?

==== Gulliver ====

  * [[http://gulliver.eu.org/wiki/|gulliver.eu.org]]
  * Permanence tous les vendredis soirs à p de 19h30 à la MCE 48 bd Magenta à Rennes au fond de la cour à gauche



Chronique 005 du lundi 14 mars 2011 17h45




Chronique 004 du lundi 14 février 2011 17h45



Papier préparatoire (auteur Gilles LAMIRAL, oeuvre libre) fourni à l'animateur Antoine :
===== RadioLaser Chronique 004 =====

Thème : les licences libres

Rappel :

Voici l'Objet des statuts de Gulliver (qui est le fruit de mois de discussion):

Gulliver a pour objet la promotion, la découverte et l'échange 
autour des oeuvres libres, dont les logiciels. 
La définition historique des logiciels libres inspire la définition suivante. 
Une oeuvre est dite libre si toute personne qui la possède a le droit :

    * de l'utiliser pour tout usage ;
    * de l'étudier ;
    * de la modifier pour tout usage ;
    * de la distribuer, modifiée ou non ;
    * d'en distribuer une copie, modifiée ou non.

Une oeuvre libre est d'autant plus estimée et valorisée par Gulliver que ses 
moyens de production (outils, formats, documentation, matériel) 
et de diffusion sont aussi des oeuvres libres. 

Une des premières licences libre : la licence BSD (Années 80).

La licence la plus répandue : la licence GPL de la FSF (1989).

Une famille de 6 licences dont seulement 2 sont libres,
Les Creative Commons : CC-BY-SA, CC-BY

Deux grands points de vue sur les licences libres :
- Les travaux dérivés peuvent-ils devenir non libres ?


Autres licences :

- La licence Artistic (Perl et CPAN) :
  Obligation de changer le nom de l'oeuvre en cas de modification.
  Vente possible mais pas de l'oeuvre elle-même.

- La WTFPL. Une de mes préférées pour l'instant.
  "0. You just DO WHAT THE FUCK YOU WANT TO."

- La licence "No problem Bugroff". Réponse à toute question :
  Sure, No problem. Don't worry, be happy. Now bugger off.


===== Gulliver =====

Association de promotion des oeuvres libres sur l'Ille et Vilaine.

Permanence ouverte à tous tous les vendredis soir à partir de 19h30,
48 boulevard Magenta à Rennes, entre les Champs Libres et la gare.


Chronique 003 du lundi 10 janvier 2011 17h45



Papier préparatoire fourni à l'animateur Antoine :
Le principe des licences libres:
Une licence libre est un contrat juridique qui confère à toute personne morale ou physique, 
en tout en temps et tout lieu, les quatre possibilités suivantes sur une œuvre :

    * La possibilité d'utiliser l'œuvre, pour tous les usages ;
    * La possibilité d'étudier l'œuvre ;
    * La possibilité de redistribuer des copies de l'œuvre ;
    * La possibilité de modifier l'œuvre et de publier ses modifications.
(source Wikipedia)

Les jeux vidéo sous licence libre sont donc des jeux qui donnent plus de droits à l’utilisateur que les jeux classiques : 
-droit de le télécharger (pas de « téléchargement illégal »), 
-de le copier, 
-de l’installer sur plusieurs ordinateurs, 
-de le donner, 
-de le partager 
-et aussi de participer à sa réalisation (traduction en français, réalisation de dessins, par exemple).

Alors que l'intérêt des logiciels libres n'est plus à démontrer, il en va tout autrement des jeux.
Les jeux vidéo classiques sont des superproductions à la hauteur des profits qu'ils génèrent 
(supérieurs à ceux du cinéma). Loin, très loin de cela, il y a les jeux libres. Quel intérêt ont-ils? 
Aucun vous dira un gamer passionné. En effet, les jeux libres étant faits par des bénévoles le plus souvent, 
ils n'ont pas les moyens (temps et argent) pour atteindre le niveau graphique des jeux propriétaires. 
On compte seulement 250 jeux libres recensés sur le seul site francophone qui leur est dédié : jeuxlibres.net 
et des milliers de jeux propriétaires payants ou gratuits. Alors comment expliquer par exemple la proportion 
étonnante de jeux libres figurant sur le site généraliste clubic.com. 
Les jeux video classiques souffrent du même problème que les versions successives de Windows : 
la surenchère matérielle incessante. En effet, un PC neuf d'environ 900 €, se révèle rapidement insuffisant 
pour faire tourner la dernière version de certains FPS à la mode tel que Call of Duty ou Left4dead.  
Les jeux libres n'intéresseront donc pas les gamers acharnés. Et pourtant, ils sont bien contents quand 
ils reçoivent 2 CD de jeux libres (par exemple offerts par l'association LanPower à ces adhérents tous les ans). 
Finalement, découvrir autre chose que des jeux qui fonctionnent à l'adrénaline et au cola, ça fait du bien.
Les jeux vidéo libres s'adressent donc plutôt à un public ouvert et curieux.

Le phénomène des jeux video libres est assez récent et est assez étroitement lié à l'apparition de Linux et 
au basculement de développeurs doués sur cette plateforme avec l'enthousiasme qu'elle suscite.
On y trouve beaucoup de reprises de grands classiques qui ont enthousiasmé une génération, tel que 
Pingus reprise de Lemmings, Open Lierox reprise de Liero, Pengupop ou Frozen Bubble reprises de Puzzle Bobble 
(Taito 1994 , aussi appelé Bust-a-Move en occident), mais aussi Wormux ou Hedgewar inspirés de Worms 
et encore Freeciv inspiré de Civilization lui-même inspiré d'un jeu de plateau du même nom. 
Mais ils ne se cantonnent pas à faire des reprises, il y a aussi des jeux très originaux tels que 
Transcend de Jason Rohrer, Teeworlds, SlimVolley de McMic, Ri-li de Dominique Roux-Serret.

Quelques chiffres:
nombre de jeux référencés par 
-jeuxlibres.net : 250
-l'association LanPower : 120
-par le Bottin des jeux Linux : 2020

sites de référence :
http://jeuxlibres.net
http://asso.lanpower.free.fr

association du libre Rennaises:
http://gulliver.eu.org
http://actux.tuxfamily.org


Chronique 002 du lundi 6 décembre 2010 17h45



Papier préparatoire (auteur Gilles LAMIRAL, oeuvre libre) fourni à l'animateur Antoine :
===== RadioLaser Chronique 002 =====

Aujourd'hui le thème de la chronique est le projet OpenStreetMap (sigle : OSM).
Prononcer opeune strite mape

===== OpenStreetMap c'est quoi ? =====

- C'est un projet de production de données géographiques libres.

===== Quels types de données géographiques ? =====

- Les voies
- Les cours d'eau
- Les batiments
- Les arbres, les bancs

===== Données libres : c'est à dire libre de quoi ? =====

===== Qui peut participer au projet ? =====

- Tout le monde.

===== Guichen et les alentours ? =====



===== Y a-t-il des projets dérivés locaux ? =====

- Carte ouverte : un projet qui recence les moyens de réduire son empreinte écologique
  sur Rennes-Métropole.
- MapOSMatic : génération de plans de ville avec l'index des rues et la grille A1-A2 etc.

===== Comment se passe la construction de cartes ? =====

- Ca dépend de ce qui est relevé.
- Balade à vélo avec GPS, appareil photo numérique.


===== Adresse du site OSM ?  =====

http://openstreetmap.org/

===== Gulliver =====

Association de promotion des oeuvres libres sur l'Ille et Vilaine.

Permanence ouverte à tous tous les vendredis soir à partir de 19h30,
48 boulevard Magenta à Rennes, entre les Champs Libres et la gare.


Chronique 001 du lundi 8 novembre 2010 17h45



Papier préparatoire (auteur Gilles LAMIRAL, oeuvre libre) fourni à l'animateur Antoine :
Chers auditeurs,

==== Introduction

N'en avez-vous pas assez d'entendre régulièrement des
rappels à l'ordre du genre "télécharger sur internet est
illégal" "copier des logiciels est du vol".
Je vous comprends. Je vous comprend d'autant plus que 
c'est faux. C'est à moitié faux. 
Il existe une catégorie d'objets pour lesquels
le téléchargement, la copie, la redistribution et même la
modification sont parfaitement légales et encouragés : 
les logiciels et les oeuvres libres.

==== Quelques exemples de logiciels libres

Avant d'aller plus loin je vous donne quelques exemples de
logiciels libres : le navigateur internet firefox, 
la suite bureautique openoffice, le lecteur video et audio
multi-formats vlc (videolan client). 

VLC : 439 millions de téléchargements toutes version confondues
          sur le site officiel depuis 2005.
        (2 millions de téléchargements du code source.)

==== Quelques exemples d'oeuvres libres

Wikipedia : encyclopédie libre 1 millions d'articles en français (3.5 en anglais)
OpenStreetMap : base de données cartographiques libre

==== Qu'est-ce qu'une oeuvre libre ?

Oeuvre libre ouverte très souvent gratuite.
image du plat cuisiné, du four, des casseroles

==== Qui utilise des oeuvres libres ?

Toute personne qui utilise internet utilise des logiciels libres, 
sans s'en rendre compte.

==== Qui écrit des oeuvres libres ?

==== Pourquoi écrire des oeuvres libres ?

Quand on donne un bonbon, on a un bonbon en moins, on "perd" ce bonbon.
Quand on partage un savoir ou un logiciel libre on ne perd rien.

==== Qui finance des oeuvres libres ?

Bonne question.

==== La présente émission est-elle libre ?

J'ai un grand respect de la législation sur les droits d'auteur.
Les auteurs sont avant tout libres de choisir les modalités
d'utilisation, de diffusion et de modification de leurs oeuvres.
La présente émission n'y échappe pas.

En France les droits moraux sont perpétuels, incessibles et inaliénables.
(droits de divulgation, paternité, respect, retrait).
Droits patrimoniaux : rémunération suite à l'exploitation d'une œuvre.
Cessibles.

==== Gulliver 

Association de promotion des oeuvres libres sur l'Ille et Vilaine.

Permanence ouverte à tous tous les vendredis soir à partir de 19h30,
48 boulevard Magenta à Rennes, entre les Champs Libres et la gare.

Samedi 20 novembre 2010 14 : démonstration de logiciels et d'oeuvre libres,
dégustation de gateaux libres (partage de recettes).

Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]